Lancement de Digital Earth Pacific à l'occasion de la 53e session du Comité des représentants des gouvernements et administrations (CRGA) et de la 13e Conférence de la CPS

Nouméa

(G-D): Ms Rhonda Robinson, SPC GEM Director, Hon. Panapasi Nelesone, Minister of Justice, Communication and Foreign Affairs of Tuvalu, Honourable Aren B Palik Vice-President of the Federated States of Micronesia, Dr Stuart Minchin, Director General of the Pacific Community (SPC)- Credit: SPC - Crédit : CPS

La Communauté du Pacifique (CPS) a lancé le système Digital Earth Pacific dans le cadre de la cinquante-troisième session du Comité des représentants des gouvernements et administrations et de la treizième Conférence organisées à Nouméa (Nouvelle‑Calédonie).

Cette nouvelle infrastructure publique numérique permet d’accéder à des données d’observation de la Terre et à des informations mettant en évidence les transformations subies par chacune des îles de notre vaste Pacifique bleu. Puisqu’il s’agit d’un bien public régional, tous les produits et services sont gratuits et en libre accès, et ils seront actualisés régulièrement par l’intermédiaire des systèmes satellitaires mondiaux. Digital Earth Pacific présente ainsi un bon rapport coût-efficacité, et s’avère facile d’accès pour les dirigeants, les ministres et les décideurs de l’ensemble du Pacifique.

L’événement s’est déroulé sous l’égide du Vice-président des États fédérés de Micronésie, Monsieur Aren B. Palik, qui a souligné l’importance d’outils comme celui-ci pour son pays. 

 

Vice-président des États fédérés de Micronésie, Monsieur Aren B. Palik

« Nous entendons constamment parler de la nécessité de disposer de données actuelles, accessibles et pertinentes, mais les États fédérés de Micronésie comptent plus de 600 îles et une population d’environ 110 000 personnes réparties sur plus de 2,9 millions de kilomètres carrés d’océan. »

« On nous a indiqué que pour pouvoir disposer de données de très haute résolution couvrant l’ensemble de nos îles, nous devrions débourser plus de 15 millions de dollars des États-Unis. Et ce coût concerne uniquement les données, il n’englobe pas l’infrastructure informatique ni les ressources humaines nécessaires pour traduire ces données en informations exploitables. Vous comprenez aisément qu’il nous fallait trouver des solutions complémentaires, c’est pourquoi je suis fier d’être présent ici aujourd’hui pour le lancement de Digital Earth Pacific », a-t-il déclaré.

Monsieur Panapasi Nelesone, ministre de la Justice, de la Communication et des Affaires étrangères de Tuvalu, qui a officiellement lancé le programme aux côtés de Monsieur Palik, a également témoigné de son utilité pour son pays.

Monsieur Panapasi Nelesone, ministre de la Justice, de la Communication et des Affaires étrangères de Tuvalu

Monsieur Stuart Minchin, Directeur général de la CPS, a remercié les pays pour leur investissement et leur appui en faveur de l’élaboration de ce système tout au long des trois dernières années. « Grâce à Digital Earth Pacific, nous avons accès pour la toute première fois à des images satellites permettant de prendre des décisions et de suivre les changements qui surviennent dans l’ensemble de notre Pacifique bleu. Cette nouvelle infrastructure publique numérique est désormais la vôtre. Elle ouvre une fenêtre sur vos lieux de vie, vos îles et notre vaste Pacifique bleu. »

La Communauté du Pacifique tient à remercier les partenaires qui ont rendu possible ce moment historique, notamment le Gouvernement de la Nouvelle-Zélande pour son investissement dans le Programme phare sur le changement climatique de la CPS, la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et Microsoft. Elle remercie également l’Administration nationale des océans et de l’atmosphère des États-Unis (NOAA) pour son soutien dès les premiers stades du projet, ainsi que D4DInsights pour sa contribution et ses efforts.

Digital Earth Pacific va continuer à évoluer, en mettant à disposition des pays de nouveaux outils qui les aideront à prendre des décisions en toute connaissance de cause, en ce qui concerne par exemple le suivi du carbone bleu ou la surveillance en temps réel de la pêche illégale dans le Pacifique. Des investissements supplémentaires de la part des partenaires seront nécessaires pour développer le système au cours des années à venir.

  • Pour en savoir plus sur les possibilités offertes par Digital Earth Pacific, CLIQUEZ ICI.
  • Les vidéos et photographies de la cérémonie de lancement sont disponibles ici.
  • Le site Web de Digital Earth Pacific est accessible ici.
 
News Category
Communiqué de presse
0

Auteur(s)

Displaying 1 - 6 of 6
2169
Digital Earth Pacific
1432
Geoscience, Energy and Maritime
1543
Corporate
1432
Geoscience, Energy and Maritime
1543
Corporate
2169
Digital Earth Pacific
Media Release
Media Release
New Caledonia
New Caledonia